Maison

Comment lire un diagnostic immobilier ?

En France, la loi oblige les propriétaires à réaliser un DDT pour toute habitation qui soit mise en vente ou en location, que celle-ci soit récente ou vieille. Toutefois, l’interprétation d’un rapport de diagnostic n’est pas une chose simple aussi bien pour le propriétaire que pour le locataire ou l’acheteur. La majorité des personnes ignorent comment se lit un diagnostic immobilier. Or, la mauvaise interprétation peut entraîner de lourdes conséquences. Dans cet article, nous vous ferons savoir comment certains diagnostics peuvent être lus afin que plus rien ne vous échappe quand vous devrez louer ou acheter un bien immobilier.

Le diagnostic immobilier : de quoi s’agit-il ?

Diagnostic immobilier Un diagnostic immobilier fait référence à un rapport définissant les principales fonctionnalités et caractéristiques d’un bien immobilier. La finalité d’une telle opération est de déterminer le niveau de sécurité de la construction et d’évaluer les conditions de l’installation.
La totalité de ces diagnostics devront être réunis sous forme d’une fiche appelée dossier de diagnostic technique (DDT), ensuite, il sera joint au contrat en cas de location ou en cas de cession du logement.
Le présent dossier technique doit obligatoirement être rédigé par un expert en diagnostic certifié.
Cette mesure est fréquemment effectuée dans le cadre du processus de vente, ou d’une location ou encore d’une réhabilitation d’un bien immobilier, en vue d’identifier l’état des lieux ainsi que sa valeur.

Comment interpréter l’ensemble de diagnostics immobilier ?

Nombreux sont ceux qui ont du mal à interpréter les données figurant dans ce genre de rapport surtout lorsqu’on n’est pas assez familier avec le domaine. En effet, on y trouve des notions qui ne sont comprises que par des experts du secteur. Pour saisir le contenu d’un tel diagnostic technique, il est préférable de s’intéresser un peu à la manière dont celui-ci est formulé.
Quelques-uns de ces diagnostics peuvent être interprétés comme suit :

Diagnostic performance énergétique (DPE)

Le DPE vous renseigne sur la capacité de production énergétique d’une habitation ou d’un immeuble. Ce document représente une espèce de code chromatique indiquant à quel degré les matières qui ont servi à bâtir le logement répondant aux critères énergétiques.
En ce qui concerne l’interprétation du DPE, celle-ci est rendue plus aisée grâce aux deux étiquettes à 7 classements allant de A à G.

A signifie que la performance est la plus optimale tandis que G représente la moins bonne. Les deux étiquettes désignent notamment :

  • L’étiquette énergie pour savoir combien d’énergie primaire a été dépensée.
  • L’étiquette climat indique le taux de production de gaz.

Diagnostic amiante

Le diagnostic amiante devra se faire en amont des travaux de destruction d’un bâtiment construit ou non. Le diagnostic vise à identifier la présence éventuelle de l’amiante dans les matériels présents dans l’immeuble. Le diagnostic s’interprète comme suit :

  • En cas d’un diagnostic amiante négatif, cela signifie que nulle forme d’amiante n’est décelée, ce qui est un bilan favorable. Cela laisse également entendre que le rapport sur l’amiante a désormais un délai de validité infini.
  • En cas d’un diagnostic positif, cela veut dire que de l’amiante a été trouvé, ce qui entraîne la nécessité de procéder à un autre diagnostic dès la fin des trois années suivantes.

Diagnostic plomb (CREP)

Le diagnostic plomb révèle une possible trace de plomb, une substance nocive pour la santé. Le résultat se traduit par des tableaux regroupant diverses informations. Sur le tableau, on y trouve une colonne représentant chaque chambre de la propriété. Chaque chambre est attribuée une valeur relative aux unités de contrôle, ces dernières désignant les zones qui ont fait l’objet de la vérification. Ensuite, une classification est donnée à chaque unité, variant de 0 à 3, selon la teneur du plomb. Les donnés s’interprète comme ceci :

  • La catégorie 0 indique une teneur en plomb en dessous du seuil réglementaire.
  • Les catégories 1 et 2 indiquent une teneur en plomb dépassant le seuil réglementaire, par contre les revêtements sont bien conservés.
  • La catégorie 3 désigne une teneur en plomb qui dépasse le seuil réglementaire,cependant,les revêtements sont endommagés.

Diagnostic termites

Ce diagnostic se résume à un contrôle optique de diverses composants en bois dans le logement ou bien se servir d’un poinçon pour être sûr. Dans le cas d’un résultat positif, le maître des lieux est obligé de procéder à la désinfection le plus rapidement possible.

Diagnostic Gaz et Diagnostic électrique

Concernant le diagnostic Gaz, si une anomalie est constatée, celle-ci sera désignée par la lettre A.
En ce qui concerne le diagnostic électrique, les anomalies dans ce cas-là sont identifiées par une lettre B accompagnée d’un nombre situé entre 1 et 11. Chaque nombre indique clairement une anomalie bien particulière.